Seaview #1: la durabilité au sein de la filière Mer, par le Programme Mr.Goodfish

Traçabilité, durabilité, transparence des informations, digitalisation des achats, valorisation des produits, autant de thématiques sur lesquelles les professionnels de la marée surfent. Face à ce constat, ProcSea souhaite donner la parole aux acteurs de la filière pour mieux appréhender les problématiques de la filière et construire ensemble la filière de demain.

Nous avons interrogé Estelle Soulet, chargée de mission pour le Programme Mr.Goodfish, partenaire de ProcSea depuis avril 2021. L'objectif de ce partenariat ? Améliorer la traçabilité et la valorisation des produits de la mer de saison, recommandés par le programme Mr.Goodfish.


Estelle SOULET est chargée de mission pour le Programme Mr.Goodfish. Depuis plusieurs années, avec les autres membres de l'équipe, elle accompagne les professionnels de la filière vers des choix plus durables, et sensibilise l'ensemble de la filière à se tourner vers des espèces de saison.



"La saisonnalité est autant valable pour les fruits et les légumes, que pour les produits de la mer !" C’est ce que prône le programme Mr.Goodfish. Depuis 10 ans, ce programme européen sensibilise les professionnels et le grand public à la consommation durable des produits de la mer.


Pouvez-vous nous présenter les missions du Programme Mr.Goodfish ?


Que ce soit pour la pêche ou pour l’aquaculture, notre mission principale est d'aider les professionnels et le grand public à bien choisir ses produits de la mer, en fonction de la saisonnalité. Tous les 3 mois, nous éditons une liste de recommandations positives, destinée à l’ensemble de la filière, de la mer à l’assiette. Elle est ensuite mise en ligne sur notre site internet. On y retrouve différentes espèces, poissons, coquillages et crustacés confondus, tous présents sur nos côtes, respectant 3 critères simples et scientifiques. Les espèces doivent :

  • être issues d'un stock en bon état,

  • avoir atteint la taille de première maturité sexuelle, c'est-à-dire la taille à laquelle le poisson s’est déjà reproduit au moins 1 fois,

  • être hors période de reproduction.


Liste des recommandations Printemps 2021 - Mr.Goodfish



Comment accompagnez-vous les professionnels de la filière Pêche & Aquaculture dans cette démarche durable ?


Tous les adhérents, des mareyeurs aux poissonniers en passant par les pêcheurs, transformateurs, grossistes, restaurateurs et cantines scolaires ainsi que les consommateurs peuvent bénéficier de cette liste trimestrielle pour faire leur choix en produits de la mer, pêchés dans nos eaux françaises. Avec cette liste, ils peuvent préparer leurs offres commerciales, leurs menus, tout en adoptant une démarche responsable. On aime répéter que l'on souhaite " que le consommateur devienne consom’acteur ».


On les accompagne dans leurs choix quotidiens et dans la mise en avant de la démarche, grâce à différents outils de communication comme l'application smartphone Mr.Goodfish, où tous les professionnels qui ont adhéré à la démarche sont répertoriés. On y retrouve également les produits recommandés pour la saison, des recettes, etc.


" Depuis 2018, notre partenariat avec Mr.Goodfish nous permet de proposer une information claire aux consommateurs et nos équipes en magasin s’appuient sur leurs recommandations pour orienter les consommateurs vers des produits issus d’une aquaculture plus vertueuse et d’une pêche durable." Témoignage d'Auchan Retail France

En ce qui concerne l'aquaculture, comment aider vous les professionnels vers plus de durabilité ?


La filière aquacole a énormément évolué, de manière positive, depuis quelques années. Nous avons donc développé une méthodologie similaire aux recommandations d'espèces pêchées, pour l'aquaculture, avec l'ensemble de professionnels du secteur aquacole : une liste annuelle, comme un guide de bonnes pratiques pour les producteurs, a été mise en place.

Le saumon, la truite, la dorade royale, le bar, et d’autres espèces de crustacés et bivalves, sont ainsi recommandés, sous certaines conditions :

  • Nourris avec des aliments durables (du lin, des algues, des coproduits, des insectes, etc.),

  • Élevés dans des conditions optimales (respect du bien-être animal, etc.),

  • Avec un impact maitrisé et limité sur l’environnement.


Pourquoi conseillez-vous de s’engager vers une démarche durable ?


En 10 ans, ce sont autant de bateaux que de fermes d’élevage, plus de 160 mareyeurs et transformateurs, des distributeurs, la majorité d’établissements scolaires des Hauts-de-France, une centaine de restaurants d’entreprise, des restaurateurs et traiteurs, des poissonniers, qui ont rejoint le programme. C’est plus de 2 400 adhérents qui se sont engagés dans une démarche durable. C’est une filière qui a totalement évolué : elle est aujourd’hui représentée par tous les maillons au sein du programme.


En 2020, on évaluait à:

  • 34,2% des stocks de produits de la mer qui sont surexploités c’est-à-dire à un niveau biologiquement non durable,

  • 59,6 % exploités au maximum,

  • et 6,2% sous-exploités (FAO 2020).

S’engager dans une démarche durable (pêche et/ou aquaculture), c’est réduire le nombre d’espèces surexploitées, et découvrir des espèces sous-exploitées. Avec notre programme, des espèces méconnues, comme la vive, le tacaud, le berlingot, la cardine, sont mises en avant, par les professionnels. Auparavant, ces espèces n'étaient pas valorisées, et sont aujourd'hui à la carte de nombreux (grands) restaurants.


Quelles sont les projets phares du Programme Mr.Goodfish ?


Un projet, voire 2 et même 3 sont en cours pour 2021 ! Cette année, le programme Mr.Goodfish travaille en lien avec les professionnels pour :

  • Mettre à jour les recommandations pour la pêche durable, en intégrant les différents engins de pêche, passifs ou actifs,

  • Co-construire une charte des bonnes pratiques avec APAK.

  • Développer la production durable de la crevette, Penaeus vannamei : Depuis 2 ans, le programme Mr.Goodfish et Earthworm Foundation ont mis en place une démarche durable, économique et sociale, autour de la crevette d’Equateur, Penaeus vannamei : de l'œuf à l'assiette. L’objectif est à la fois de développer une aquaculture plus durable tout en soutenant les producteurs locaux grâce à l’accompagnement au quotidien des équipes d’Earthworm en Equateur, pour être ensuite déployé dans d’autres pays en Amérique latine. Retrouvez-le Journal de bord de l'Equateur


Êtes-vous plutôt poisson, coquillage ou crustacé ?


Plutôt poisson, en pleine eau à nager librement au grès des courants !


Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet du programme Mr.Goodfish





Une démo vaut plus que mille mots.
Découvrez notre logiciel en 15mn.

Nos bureaux

FRANCE

4 rue Jean Lemaistre

35000 Rennes

+33 2 30 96 44 42

SUISSE

Avenue d'Ouchy
41006 Lausanne

+41 21 519 05 39