Pourquoi l’adhésion à GS1 est incontournable

GS1 est l’organisme de référence pour tous les acteurs de la distribution pour obtenir des codes-barres reconnus en France et à l’international. Ceux-ci permettent d’accélérer les échanges commerciaux et d’améliorer leur suivi. Un outil indispensable pour la maîtrise des flux, une meilleure efficacité, et une traçabilité optimale à tout instant.


53 000 en France, et déjà plus de 2 millions dans le monde ! C’est le nombre d’entreprises qui utilisent les standards internationaux d’identification de GS1. Mais pourquoi ont-elles franchi ce pas ? Quels en sont les avantages ?


GTIN, EDI, par où commencer ?


GS1 est une organisation neutre, à but non lucratif, qui a été créée pour simplifier et automatiser les échanges commerciaux entre partenaires, grâce à un système d’identification unique. En devenant membre, on obtient pour chacun de ses produits un code GTIN (Global Trade Item Number), aussi appelé EAN ou UPC, ainsi qu’un code-barre associé grâce auquel les transactions peuvent être automatisées et considérablement accélérées.

Plus de 10 milliards de codes-barres de ce type sont aujourd’hui scannés au quotidien.


GS1 permet aussi de gagner en efficacité, en qualité et en conformité, avec l’utilisation de messages EDI dans le cadre des standards GS1. En plus du code GTIN, les plus courants d’entre eux sont :

  • ORDERS, message EDI représentant le bon de commandes et qui précise toutes les informations liées à la commande réalisée.

  • INVOIC, message EDI représentant la facture. Elle est accompagnée des preuves de livraison émargées par les destinataires.

  • DESADV, message EDI synonyme d’avis d’expédition. Il détaille les marchandises concernées et fait office de bon de livraison.


Dans un schéma classique, une entreprise adhérente à GS1 émet une commande ORDERS par voie électronique. Une fois préparés, les produits sont scannés et enregistrés du côté du fournisseur. Ces données sont acheminées au distributeur avec un ordre de transport et un avis d’expédition (message DESADV). A la réception des marchandises chez le distributeur, le scan des produits permet le rapprochement des données (code SSCC, informations articles, lots…) avec celles transmises dans le message DESADV.


Sources: GS1 France

« Un code SSCC apporte des informations permettant d’identifier des palettes parfaitement identiques quant à leur contenu, ce qui s’avère déterminant en termes de traçabilité de chaque lot. Le détail des produits est quant à lui renseigné dans l’avis d’expédition », explique Anne-Claire Krid, experte Transactional Data – EDI chez GS1 France.

Un tremplin pour plus d’efficacité


Le rôle de GS1 dépasse largement la simple mise à disposition des codes permettant la standardisation et l’authentification des échanges. « Nous fournissons aussi de nombreuses informations sur les règles d’utilisation, sur les données obligatoires, celles qui ne sont pas obligatoires mais souhaitables », illustre-t-elle.


L’organisme apporte des réponses très concrètes aux difficultés rencontrées lors de la mise en place de messages EDI. Il offre un accès à des espaces de collaboration pour favoriser les échanges entre acteurs d’une même filière, à un réseau de partenaires et de fournisseurs de solutions en ligne, ainsi qu’à des événements sur des problématiques d’actualité telles que la traçabilité alimentaire, ou la digitalisation des processus achats/ventes.


« Nous proposons également des formations sur la compréhension des documentations techniques, des spécifications, sur les règles à respecter, les différents codes, les standards et leur fonctionnement. Chaque filière a ses contraintes. Dans la boucherie par exemple, les races du père et de la mère doivent impérativement être renseignées. Les messages EDI permettent d’acheminer ces informations rapidement et efficacement entre les entreprises. Il en va de même pour le pays d’abattage, de découpe », souligne Anne-Claire Krid.


Comment s’inscrire et obtenir ses codes GS1 ?


Il faut tout d’abord adhérer à GS1 France en se connectant sur le site de GS1 à la rubrique « obtenir un code-barres », et créer son profil. Dès que l’adhésion est confirmée, les codes GTIN (ou EAN ou UPC) peuvent être obtenus en accédant à la plateforme www.codeonline.fr depuis l’email envoyé par GS1. Les codes-barres pour vos produits peuvent ensuite être générés dans l’outil. Ils peuvent aussi être disponibles via un offreur de solutions comme Procsea.


Pour information, dans le cadre de l’implémentation de la solution Procsea chez un acteur de la grande distribution ou chez un grossiste, les équipes Procsea accompagne chaque fournisseur non adhérent GS1 pour les aider à obtenir leurs codes GTIN.



Merci à Anne-Claire Krid, experte Transactional Data – EDI chez GS1 France, pour son temps.


Pour en savoir plus sur notre solution, contactez-nous par téléphone (nos numéros sont dans le footer de cette page) ou complétez le formulaire ci-dessous.


Une démo vaut plus que mille mots.
Découvrez notre solution d'e-procurement

Nos bureaux

FRANCE

4 rue Jean Lemaistre

35000 Rennes

+33 2 30 96 44 42

SUISSE

Avenue d'Ouchy
41006 Lausanne

+41 21 519 05 39